Maquette avion Junkers Ju.87 Stuka en bois

Nouveau

Attention : derniers articles en stock!

125,00 €

Ajouter à ma liste

Fiche technique

videoilhgZ7vy4ps
Dimensions (40x55) cm
Echelle 1/35ème
Matiere bois massif
Peinture à la main
Socle Acacia

Plus d'infos

Réalisée en bois massif, sculptée et peinte à la main, cette magnifique maquette de collection sur socle en Acacia est une réplique détaillée et parfaite de cet avion légendaire. 
 
Le Junkers Ju 87 en service de 1937 à 1945, est le plus célèbre des bombardiers en piqué (Sturzkampfflugzeug en allemand, soit Stuka en abrégé) de la Luftwaffe, employé essentiellement durant la Seconde Guerre mondiale.

Le terme « Stuka » désigne en allemand tout appareil de bombardement en piqué. Cependant, la légende du Ju 87 et son exclusivité dans ce rôle au sein de la Luftwaffe lors de la Seconde Guerre mondiale a fait que ce nom lui est maintenant spécifiquement (mais non exclusivement) attribué.
 
Le premier usage militaire du Stuka eut lieu lors de la guerre civile espagnole où sa technique de bombardement fut testée et améliorée, notamment au sein des escadrilles de la Légion Condor (unités composées de pilotes de la Luftwaffe envoyés se battre au côté des troupes franquistes).
 
Cependant, sa légende provient de son engagement durant la Seconde Guerre mondiale et plus particulièrement lors de la Blitzkrieg durant la campagne de Pologne (le premier acte de guerre de la Seconde Guerre mondiale fut une attaque de Ju 87B sur un pont polonais), la bataille de France et la bataille d'Angleterre. Malgré ses succès, cet appareil lent et plutôt lourd (notamment avant le largage des bombes ; déchargé, sa grande envergure et son importante surface alaire le rendaient au contraire plus maniable qu'un chasseur à faible vitesse mais peu de pilotes avaient le temps de s'en apercevoir) était la proie rêvée des chasseurs alliés de conception moderne tels le Dewoitine D.520 français et le Spitfire britannique. La vulnérabilité du Ju 87 était telle que les pilotes de chasse britanniques appelaient les attaques de formations de Stuka Stuka Parties (soit en français : « fête du Stuka »). Ses rencontres malheureuses avec la chasse britannique entraînèrent son retrait des premières lignes lors de la bataille d'Angleterre.
 
Il se révéla en revanche très utile tout au long de la campagne de Russie et de la bataille de Stalingrad: lent mais robuste, le bombardement tactique et la destruction des blindés ennemis convenaient bien à cet appareil. Il fut redoutable aussi en Afrique jusqu'en automne 1942. Il coula aussi de nombreux navires.
 
Cependant, les pertes des StukaGeschwadern (escadre de bombardement en piqué) s'accrurent au fil du conflit. À l'automne 1943, la Luftwaffe admit que le Ju 87 était définitivement périmé et entreprit la réorganisation des unités qui en étaient dotées. Les StukaGeschwadern furent alors transformées en SchlachtGeschwadern (escadres d'assaut) et progressivement converties sur Focke-Wulf Fw 190.

Les Ju 87D furent alors utilisés à l'attaque au ras du sol et non plus en piqué en attendant d'être convertis en appareils de nuisance nocturne (Ju 87D-7 et D8) ou en chasseur de blindés (Ju 87G), rôle dans lequel il excella, durant la bataille de Stalingrad, malgré son manque de maniabilité et sa lenteur.

La fabrication du Ju 87 prit fin au début de 1944 tandis que cet appareil resta en service dans ses versions de harcèlement nocturne et de chasseur de chars jusqu'à la fin du conflit.